Le portage de mon bébé, oui mais comment ?

Le portage, qu'est-ce que c'est?

 

 

Les bébés s'apaisent au contact de leurs parents, leur peau est nourrie affectivement de caresses et de toucher.Plus qu'un simple moyen de déplacer un enfant, le portage est un moyen de communication privilégié, qui permet une meilleure compréhension entre le parent et son enfant. De cette écoute nait la découverte du monde en toute sérénité, en toute sécurité.Plus qu'une simple tendance, de plus en plus de parents s'essayent au portage, souhaitant ainsi enrichir et renforcer leur relation avec leur bébé. Le portage permet d'accompagner au mieux le bébé dans le respect de sa physiologie et d'être à l'écoute de ses besoins. Afin de respecter au mieux son anatomie si particulière et si fragile, le bébé devra être porté dans une position bien spécifique appelée: position physiologique. Un atelier vous permettra d'optimiser au mieux le portage de la dyade porteur/porté.

Des écharpes, oui mais lesquelles ?

 

Il existe 2 catégories d'écharpes : les écharpes tissées et les écharpes tricotées.

Les tissées: elles sont faites de différents tissages (le sergé brisé, le sergé croisé, le tissage jacquard, etc) et leur composition diffère également, allant du 100% coton, à des mélanges plus originaux comme le coton/soie, le mélange coton/lin,coton/chanvre ... Vous pourrez trouver plus de détails concernant les différentes matières et mélanges dans cet excellent article de Portersonenfant.fr . Ces écharpes sont extensibles plus particulièrement dans la diagonale ; elles sont robustes et pourront accompagner le portage du nouveau né jusqu'au bambin. Il existe plusieurs tailles d'écharpes. Plus d'infos sur les différentes tailles d'écharpe, ici.

Quelques exemples de marques d'écharpes tissées: Colimaçon&Co®, Néobulle®, Ling Ling d"Amour®, Oscha®, Kokadi®, Girasol®, Didymos®, Fidella®.... 

 

Les tricotées: elles font partie de la famille dite des extensibles, stretch ou jersey. Plusieurs appellations leur sont données. Elles ont la particularité comme leur nom l'indique d'être extensibles, élastiques dans tous les sens. Certaines écharpes tricotées sont composées également d’Élasthanne permettant ainsi à l'écharpe d'avoir une grande élasticité. Elles sont généralement très appréciées dans les premiers mois de vie de bébé car très enveloppantes, contenantes, grâce à la superposition des couches qui est nécessaire au bon maintien et à la sécurité du petit porté. Elles ont tendance à trouver plus rapidement leurs limites en terme d'utilisation (par rapport aux écharpes tissées) lorsque le bébé grandit et donc que son poids avoisine les 8-10kg .

Quelques exemples de marques d'écharpes tricotées: Originale et Basic de Je Porte Mon BéBé®, Boba wrap de Boba®, Tricot-Slen de Babylonia®, Tula Wrap deTula®

Zoom sur l'écharpe tricotée Je Porte Mon BéBé® : elle fait justement partie de cette famille des écharpes tricotées/stretch avec une composition bien spécifique et une densité importante qui lui confère une souplesse sans égal et une élasticité homogène en étoile (longueur, largeur et diagonale).

L'écharpe JPMBB® est particulièrement connue pour son fameux nœud de base permettant d'installer et de sortir son bébé sans avoir à défaire le nouage ce qui est assez pratique tout en gardant un portage enveloppant et sécurisant pour un nouveau-né comme pour un bébé plus âgé aux environs de 10kg, mais là encore les sensations sont propres à chacun. Des ateliers pour apprendre les nouages bien spécifiques à cette écharpe sont proposés.

Les modes de portage asymétrique :

 

Les slings :Un sling est une écharpe courte d'environ 2 mètres de longueur, montée sur une paire d 'anneaux. Sa largeur avoisine en général  70 cm. La taille des anneaux elle aussi peut varier selon le type de tissu utilisé.

Il existe comme pour les écharpes, différents type de tissus utilisés pour le montage des slings : les slings dits "tissés", montés sur une écharpe tissée, et les slings montés sur un autre type de tissu, plus fluide tel que la Pesn® (Petite Écharpe sans Nœud, nom donné au sling de la marque Je Porte Mon Bébé®). Les anneaux de taille L seront majoritairement utilisés pour les slings "tissés" et plutôt une taille M pour la Pesn®, voir S pour les écharpes extensibles (nœuds coulissants).

Le sling est proposé chez de nombreux fabricants mais il existe des différences notamment au niveau des coutures. Plus d'infos sur les différentes catégories de sling, ici .

Quelques exemples de marques de slings: Néo'Sling® et Bulline® de Néobulle®, Ling Ling d'Amour, Colimasling® de Colimaçon&Co®, BB Sling® de Babylonia®, Pesn® de Je Porte Mon Bébé®, Didysling® de Didymos®....

Zoom sur le "water sling": il existe des slings qui vont dans l'eau, c'est-à-dire avec lesquels vous pouvez accompagner votre bébé à découvrir l'eau. Ils sont faits dans des matières bien spécifiques qui pourront s'adapter parfaitement à l'eau et surtout ne pas se détendre. Bien entendu il s'agira de respecter les consignes de sécurité (profondeur, soleil, température eau, etc...). D'autres outils de portage existent également pour allier portage et eau : Tonga, écharpes en filet... 

L'aide au portage à bras :

On parlera ici du mode de portage d'appoint par excellence, de l'outil qui ne prend quasiment aucune place et qu'on sort de son sac afin d'y glisser son enfant vraiment rapidement. Deux modes d'aide au portage à bras se distinguent : le Tonga® et le Supori®. A la différence des slings, le Tonga® et le Supori® sont peu enveloppants et moins contenants, donc demandant alors au petit porté d'être "actif" de son portage. Il sera amené à basculer son bassin afin de retrouver la position physiologique. Ils sont utilisables aux alentours de 6mois pour le Tonga et dès que la position assise est acquise pour le Supori pour un portage à la hanche. Certains porteurs l'utilisent également comme aide au portage pour l'allaitement maternel.

Autre invention, originale et inhabituelle, le "Hipseat®". Il s'agit d'une ceinture ventrale avec scratchs qui s'attache autour de la taille avec un petit siège en guise d'assise qui permet d'assoir l'enfant. Bien entendu l'adulte devra tenir l'enfant avec son bras. Un outil intéressant, pour un portage vraiment d'appoint à la maison et destiné aux bambins qui savent s'assoir. 

  

Photo: Tonga®
Photo:Supori® site Lucky France
Photo: atelierdesptitloulous.com

Les porte-bébés d'inspiration asiatique:

Les mei-taï : Il s'agit d'un carré de tissu en guise de tablier sur lequel 4 lanières sont cousues: 2 en haut et 2 en bas permettant ainsi de les nouer autour de la taille en guise de ceinture . Les mei-taï sont faits dans le même tissu que celui des écharpes tissées. Le mei-taï est très apprécié des personnes qui souhaitent porter avec un porte-bébé tout en gardant le serrage et le nouage des pans que l'on connait aux échappes. Les fabricants regorgent de nouvelles idées toujours plus astucieuses en proposant des mei-taï améliorés dit "hybrides" avec des ceintures et bretelles rembourrées, divers réglages de l'assise et du tablier possibles. On parlera d'ailleurs "d'hybrides" pour l'ensemble des familles des modes de portage lorsque ceux-ci ont été quelques peu modifiés de leur conception de départ. Ils sont pour la plupart utilisables à partir de 4 mois voire dès les premières semaines de vie selon les fabricants.

Quelques marques de mei-taï : Mid-taï® de Ling Ling d'Amour®, le Didytaï® de Didymos®, le Mysol® de Girasol®, le BB-Taï® de Babylonia®, le Babycarrier® de Storchenwiege® (hybride), Evolu'Bulle® de Néobulle®.

Le podeagi est un porte-bébé d'inspiration coréenne. A la différence du mei-taï ce porte bébé ne dispose que de 2 lanières sur le haut du tablier. Les lanières seront nouées de différentes façon selon l'âge de l'enfant.

La marque Psiclor® propose des Podeagis très colorés.

L'onbuhimo: c'est un porte-bébé japonais également composé d'un carré de tissu en guise de tablier, à la différence près que les deux lanières du haut formeront des bretelles cousues du haut du tablier à son extrémité. Il existe deux types de onbuhimos : ceux dont les bretelles passeront dans deux anneaux fixés aux deux extrémités basses du tablier, ou bien des bretelles cousues sur le tablier façon sac à dos avec des bretelles rembourrées (autrement appelés "onbu sad"). Il n'y a pas de ceinture ventrale, ce qui peut plaire aux personnes gênées par le contact de certaines ceintures.
Quelques marques (ex: Lennylamb)  proposent des onbuhimos mais la plupart du temps il s'agira de couturières confirmées qui proposent des onbuhimos de grande qualité cousus dans des écharpes tissées.
Quelques couturières:Capu’chouette Cousu avec amour par Fany, Fan’freluche, L.B. Lilibricole ...  
Photo: onbuhimo fabriqué L.B. Lilibricole
Le laotien ou autre porte-bébé chinois : sur le même principe de fabrication que le podeagi, il est constitué d'un tablier, un peu plus long, avec deux lanières sur le haut du tablier qui viendront se nouer à la façon du nouage "croisé enveloppé" ou "kangourou".  
Porte-bébé des populations Miao du sud de la Chine et des Han
Photo: porte-bébé chinois provenant d'une minorité "yi"

Les préformés : Il s'agit de porte-bébés qui possèdent une assise et un arrondi pour le tablier, accompagnant au mieux le dos et la position physiologique de votre enfant. Il en existe aujourd'hui un très grand nombre possédant divers réglages possibles (la ceinture ventrale, la réduction de l'assise, des bretelles rembourrées, des sangles, clips, etc...).

Ils sont assez faciles et rapides à installer et peuvent être utilisés dehors comme dedans. En revanche il ne s'agit pas du mode de portage le plus adapté aux nouveau-nés même si la plupart du temps les fabricants regorgent d'idées ingénieuses afin d'essayer de préserver au mieux la position physiologique du bébé. En effet, la plupart du temps, l'ossature du dos n'est pas soutenue dans son intégralité et il y a souvent des points de compression  au niveau des pieds. Vous trouverez plus d'informations avec l'article du site "Aux Portes de Bébé" sur le portage des nouveau-nés en préformés. Ces porte-bébés sont plutôt conseillés à partir de 4-5mois.

On tâchera cependant de faire la différence entre certains porte-bébés ne respectant pas la physiologie de bébé ainsi que le confort du porteur (plus d'informations sur les porte-bébés à éviter avec l'article "Aux Portes de Bébé" ).

Le pagne : originaire d'Afrique, ce mode de portage traditionnel correspond à un portage dorsal où l'on vient nouer au niveau de la poitrine, un rectangle de tissu, principalement en wax. De l'anglais "wax" signifiant cire, ce textile de coton a reçu un cirage très coloré avec motifs sur les deux faces. Le portage sera plus bas dans le dos que celui proposé la plupart du temps en occident, permettant ainsi de découvrir de nouvelles sensations pour le porté et notamment pour le porteur qui disposera ici d'une liberté totale au niveau des épaules.